40ème fête des vendanges des confréries des clos de Rueil Buzenval le 8 octobre 2017

[Best_Wordpress_Gallery id=”47″ gal_title=”Buzenval 2017″]

Pays viticole ancien dont la vocation vineuse se perd dans la nuit des temps, Rueil-Malmaison possède, de nos jours, une vigne municipale répartie sur deux sites distincts. Le premier est implanté sur les flancs du Mont-Valérien. Là, remplaçant une vigne abandonnée, 750 pieds en cépage Sauvignon furent plantés sur 1150 m², exposés sud-ouest en terrain argilo-calcaire. Le second se trouve dans le quartier de Buzenval avec 150 pieds de Sauvignon répartis sur 400 m² d’orientation est-ouest.

A la mi-octobre, la Confrérie des Clos de Rueil Buzenval organise et anime la fête des vendanges (folklore, fanfare, défilé) intronisant, chaque année, des personnalités “faisant preuve d’un sens aigu du bon et du beau”, assurant la promotion et la vente du vin blanc produit par le terroir de la ville, le tout dans la bonne humeur.

Cette 40ème fête des vendanges  le 8 octobre 2017, fut l’occasion pour la République de Buzenval,  au son de la fanfare impériale, de renouveler officiellement le pacte d’amitié et d’assistance mutuelle qui la lie à la République de Montmartre dont les représentants étaient venus nombreux pour cette occasion avec les « poulbots » de la butte.

Rappelons que l’objet de la République de Buzenval est de concevoir les manifestations et promouvoir les activités historiques, folkloriques, culturelles de Buzenval et en particulier sur son émanation particulièrement chargée de la fête des vendanges intitulée « Confrérie des clos de Rueil Buzenval ».

La Confrérie des Clos de Rueil Buzenval, entretient la vigne, s’occupe de la chorale de Buzenval et pilote la commission histoire de la ville.

4 échansons  ont participé à cette fête qui a vu défiler de nombreuses confréries amies de la région Ile de France et d’autres régions de France.

Les cérémonies ont eu lieu en présence du maire de Rueil-Malmaison, Patrick Ollier, participant chaque année à  ces fêtes qui enrichissent le patrimoine historique de sa ville.C’est le Grand maître, Jean-Pierre Didrit,dont l’humour et la bonne humeur ne sont plus à démontrer, qui a appelé parmi les impétrants du jour, Alain Huet et Marc Lesk, Echansons de France, à la tribune dressée place Henri Regnault : « Par Bacchus notre maître, et Saint Vincent notre patron, je te fais chevalier dans l’Ordre de la confrérie des Clos de Rueil Buzenval ».
Cet évènement a été clôturé par un repas offert dans les jardins de Buzenval à tous les invités, où des contacts ont été pris, notamment en matière d’échanges de savoirs et d’expérience sur la culture de la vigne en Île-de-France.